Le Centre de traitement de l'insuffisance rénale chronique inaugure ses nouveaux locaux

14 avril 2011

Le Centre de traitement de l'insuffisance rénale chronique inaugure ses nouveaux locaux

Le CTIRC (Centre de traitement de l'insuffisance rénale chronique) des Hôpitaux de Saint-Maurice a bénéficié d'une restructuration et d'un agrandissement de ses locaux. Ces travaux lui permettent de devenir un centre unique en Ile-de-France de part la diversité de ses prises en charges. L'inauguration institutionnelle s'est tenue lundi 4 avril.

Informer, former et prendre en charge les patients insuffisants rénaux :
L'objectif de ces travaux est de garantir aux patients une prise en charge globale et coordonnée afin qu'ils puissent bénéficier, sur un même site et avec la même équipe, de la technique de soins la plus appropriée à l'évolution de leur état de santé et à leur mode de vie.
Ainsi, le CTIRC offre la totalité des modes de prises en charge de l'insuffisance rénale chronique hors le geste opératoire de la transplantation et ses suites immédiates. Cela inclut le suivi des patients avant la mise en dialyse, l'information pluridisciplinaire sur les différentes techniques de dialyse, la prise en charge et la formation en dialyse, la préparation à la transplantation, et le suivi des patients transplantés.

Une importante restructuration :
La rénovation et l'extension des locaux ont permis d'augmenter la surface du service de 48% et de restructurer les activités du CTIRC. L'ensemble moderne, confortable et fonctionnel, qui a bénéficié d'une mise aux normes (notamment pour l'accessibilité aux personnes à mobilité réduite), et de nouveaux équipements, s'inscrit dans une démarche de développement durable. Le centre dispose dorénavant de près de 1500m².
Les travaux ont démarré fin 2008 pour s'achever fin 2010. Ce projet, représentant un investissement de 6,7 millions d'euros (TDC), est financé en grande partie dans le cadre du Plan Hôpital 2012.

Une activité prévue à la hausse :
Cette restructuration devrait permettre d'accueillir davantage de patients dans l'ensemble des techniques, et surtout en alternative à l'hémodialyse en centre.
Les nouvelles capacités renforcent l'offre existante :
- l'hémodialyse en centre,
- l'hémodialyse à domicile, soit classique trois fois par semaine, soit en dialyse quotidienne,
- l'autodialyse simple et l'autodialyse assistée diurne ou nocturne. Dans ce dernier cas innovant qui devrait être opérationnel dans les prochains mois, le patient passera trois nuits par semaine à l'hôpital, ce qui lui permettra de garder une activité sociale et professionnelle normale dans la journée.
- l'unité de dialyse médicalisée,
- l'unité de dialyse péritonéale pour le suivi et la formation des patients par des séances d'entrainement à la dialyse péritonéale à domicile qu'elle soit continue, ou automatisée nocturne.
- l'hospitalisation de court séjour pour les affections aigües, ou en soins de suite et réadaptation, pour les patients insuffisants rénaux sévères, dialysés ou transplantés rénaux. Une hospitalisation à domicile peut aussi être organisée.

Une démarche d'éducation thérapeutique :
Les modes de prises en charge ambulatoires prennent une place de plus en plus importante dans l'évolution de l'offre de soins du CTIRC afin de favoriser le maintien au domicile des personnes âgées dialysées ou la réinsertion socioprofessionnelle des patients plus jeunes. Cela nécessite un accompagnement et la formation de ces personnes aux techniques de dialyse.
De plus, différentes actions d'éducation thérapeutique sont initiées par le CTIRC pour aider les patients à améliorer leur qualité de vie, leur permettre de faire des choix éclairés, et d'être acteur de leur dialyse.

L'équipe pluridisciplinaire :
L'équipe médicale est composée de néphrologues. L'équipe paramédicale comprend des infirmières, des aides-soignantes, des agents de services hospitaliers, une diététicienne, des kinésithérapeutes, une assistante sociale et une psychologue.
Par ailleurs, les patients du CTIRC peuvent bénéficier de consultations de cardiologie, de diabétologie, de neurologie et de psychiatrie.

Contact : Sandrine BARBIER-BODEAU
Service Communication
Tel : 01 43 96 60 37
Courriel : s.bodeau@hopitaux-st-maurice.fr

  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Share
  • Rss

Rechercher

Dans l’annuaire FHF

Vous recherchez :

* Renseignez au moins un des deux
  champs pour lancer la recherche.

Sur la carte

carte_france